Saint-Eustache s'est incliné face aux Ailes du Québec
lundi 18 mai 2015
LESBISONS.COM




Saint-Eustache s'est incliné face aux Ailes du Québec par la marque de 4 à 3 au parc Clair-Matin jeudi soir.

 

Le lanceur des Ailes, Mathieu Denault Gauthier, a muselé les bâtons des Bisons, récoltant neuf retraits sur prises et espaçant quatre coups sûrs en sept manches de travail. Défensivement, Saint-Eustache s'est tiré dans le pied à plusieurs reprises, commettant un total de cinq erreurs.

 

Dès la première manche, la défensive s'est montrée très généreuse. Les deux premières balles mises en jeu par les Ailes ont été ratées par les voltigeurs de droite et de centre, Hugo Marier et Felix Morier-Paradis, permettant à l'équipe locale de marquer un point facile.

 

Le partant de Saint-Eustache, Alexandre Pharand, s'en est sorti sans plus de dommage, mais les Ailes ont ajouté un autre point au tableau à la manche suivante.

 

Les Bisons ont réduit l'écart de moitié en quatrième, mais, une manche plus tard, les Ailes ont profité une fois de plus des lacunes défensives des Bisons pour croiser le marbre à deux reprises.

 

Le premier frappeur de la manche, Samuel Thuot, a cogné un faible ballon qui est tombé entre le voltigeur de gauche, Alexandre Massicotte, et le voltigeur de centre Morier-Paradis. En tentant de retirer Thuot au deuxième alors que celui-ci voulait étirer son simple en double, Massicotte a raté la cible et la balle s'est retrouvé dans le grillage du côté du premier but.

 

Le premier-but Jeffrey Thoburn a tenté de sauver les meubles en retirant Thuot qui avait décampé vers le troisième-but. Il n'a fait qu'ajouter de l'huile sur le feu en envoyant la balle dans le champ gauche permettant à Thuot de compléter son tour des sentiers.

Les bâtons des Bisons se sont réveillés en septième manche avec une poussée de deux points pour rendre les choses intéressantes, mais ce fut trop peu, trop tard.

 

À son premier match cette saison, le joueur offensif de l'année en 2014, Jean-Philippe Rousseau a fini la soirée avec deux coups sûrs (un simple et un double), deux points produits et un point marqué.